MENU

L’univers champenois

La champagne estrienne s’est bâtie durant une trentaine d’années pour devenir un incontournable des Cantons-de-l’Est.

Les deux champenois de sixième génération, les frères François et Jean-Paul Scieur ont étudié et recherché les méthodes d’ici pour créer trois bouteilles de bulles d’exception prisées et louangées par les sommeliers: Le Blanc de Blancs, la Sélection Royale et la Sélection Rosée. L’Univers champenois des Cantons-de-l’Est, créé en 2009, mérite aujourd’hui sa place parmi les grands.

Nés pour devenir vigneron

Très jeunes, les enfants Scieur travaillent dans les vignes du vignoble familial situé à Étoges, en Champagne. Ils apprennent auprès de leurs parents tous les secrets de la viticulture et de la vinification. Ces derniers sont à l’origine du Champagne Scieur & Fils aujourd’hui dirigé par Michel, le frère aîné.

Riches de leur héritage champenois, François réussit le cours Vignes et vins à l’École familiale rurale de Gionges alors que Jean-Paul développe une expertise en mécanique et en gestion de personnel.

L’histoire du vignoble Le Cep d’Argent débute par la rencontre de deux Français et de quatre Québécois. Les deux Français d’Étoges en Champagne travaillent déjà dans un vignoble. Les quatre Québécois travaillent en milieu hospitalier. Épicuriens dans l’âme, tous rêvent de se lancer dans l’aventure majestueuse d’implanter un vignoble au Québec.

 

univers-champenois-coupes

 

Après une série de recherches, d’études et d’analyses sur les sols et la température du Québec, une terre de 114 acres du versant ouest du plateau appalachien est achetée. Tout y est : une pente douce, un microclimat favorable à l’épanouissement des vignes et le lac Magog qui coule à 200 mètres. Le nom du vignoble s’impose de lui-même : le Cep pour la relation qu’entretiennent les fondateurs avec la vigne et l’Argent pour les eaux argentés du lac Magog.

En 1985, les premiers ceps sont plantés, la production débute en 1987 et les portes ouvrent au public en 1988. Non seulement peut-on y acheter Le Délice du Chai et Le Cep d’Argent, mais des visites guidées sont également offertes afin de faire découvrir aux visiteurs la viticulture et la vinification.

Après avoir fondé le vignoble Le Cep d’Argent, François s’installe au Québec le 14 juillet 1988, date prédestinée pour un Français! Il œuvre aujourd’hui en tant que vinificateur du Cep d’Argent. De son côté, Jean-Paul, littéralement séduit par le Québec, rejoint l’entreprise en juillet 1990 et s’installe définitivement au Québec en 1991.

Le domaine: 114 acres, 60 000 plants de vignes, 125 000 bouteilles par année, Cépages rouges : Maréchal Foch, De Chaunac, Frontenac, Sainte-Croix, Cépages blancs : Vidal, Seyval blanc.

La Fête des vendanges Magog-Orford

Épicuriens et passionnés de produits du terroir, les propriétaires du vignoble n’ont de cesse de célébrer ce que la terre a de meilleur à offrir. De ce désir enjoué de partager leur passion, ils lancent en 1991 une invitation à célébrer les vendanges du raisin. La réponse est des plus enthousiastes! Dès l’automne 1993, la Fête des vendanges du vignoble Le Cep d’Argent devient la Fête des vendanges Magog-Orford, le tout premier cru de ce qui devient au fil des ans une cuvée incontournable dans le paysage québécois.

Innovateurs, François et Jean-Paul Scieur sont fiers d’avoir été les précurseurs de cet événement festif. Le rapprochement suscité entre les gens et les viticulteurs est au cœur de l’engouement des Québécois pour les produits du terroir. Pendant que Jean-Paul Scieur assure toujours la présidence, plus de 80 000 épicuriens fêtent la bonne bouffe et le bon vin sur la Pointe Merry de Magog chaque année!